vivant

vivant

1. vivant [ vivɑ̃ ] n. m.
• 1050; de 1. vivre
Temps de la vie (seult dans certaines loc., avec de). De son vivant : pendant sa vie. Du vivant des époux. Du vivant de ton père tu n'aurais pas fait cela. vivant 2. vivant, ante [ vivɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1150; de 1. vivre
1Qui vit, est en vie. Il est encore vivant. On sait que les otages sont toujours vivants. Vivant après une catastrophe. survivant . « Elle à demi vivante et moi mort à demi » (Hugo). « Les vestales infidèles à leurs vœux étaient enterrées vivantes » (Mme de Staël). vif. Expériences sur des animaux vivants. vivisection. Par exagér. Un cadavre, un squelette vivant, en parlant d'une personne malade, maigre.
Subst. Les vivants et les morts. Rayer du nombre des vivants : faire mourir.
Relig. Le Dieu vivant. Le pain vivant : l'Eucharistie.
2Spécialt Plein de vie. 1. fort; vif. Un enfant, un animal bien vivant, très vivant. Œil, regard vivant.
Fig. (des œuvres) Qui a l'expression, les qualités de ce qui vit. « Le portrait de l'Arioste est vivant » (Chateaubriand). parlant. Les personnages de Molière sont vivants. Dialogues vivants.
3Doué de vie (opposé à inanimé, inorganique). animé, organisé; bio-. Matière vivante, possédant les caractères de la vie (assimilation, etc.). « Les premiers âges de la nature vivante » (Buffon) . L'être vivant, les êtres vivants. Fossiles vivants. Subst. Ce qui vit. « Toutes ces propriétés et facultés du vivant » (Valéry).
4Qui vit d'une certaine façon. Vx Bien vivant, mal vivant, qui se conduit bien, mal. Mod. bon vivant.
5Par ext. Constitué par un ou plusieurs êtres vivants. « Des machines vivantes, [...] des esclaves » (Nerval). Tableaux vivants. C'est un vivant portrait, une vivante réplique de son frère. ressemblant. Vous en êtes la preuve vivante. « Les exemples vivants sont d'un autre pouvoir » (P. Corneille).
(D'un lieu) Que les vivants animent de leur activité. Cette grande ville « moins agitée que Naples, bien que tout aussi vivante » (Maupassant). Rues vivantes.
6Fig. (Choses) Animé d'une sorte de vie (II); actif, actuel. Langues vivantes. Un mot, un emploi très vivant, en usage. « Dans une littérature vivante » (Chateaubriand). Croyances qui restent vivantes. Souvenir toujours vivant. durable. « Tout ce qui est mort comme fait, est vivant comme enseignement » (Hugo).
⊗ CONTR. 2. Mort, endormi, figé. Inanimé, inorganique.

vivant nom masculin Ce qui a les caractères spécifiques de la vie : Le biologiste travaille sur le vivant.vivant (expressions) nom masculin Bon vivant, qui prend la vie du bon côté, qui aime les plaisirs, en particulier ceux de la table. Du vivant de quelqu'un, de son vivant, pendant sa vie. ● vivant, vivante adjectif Qui a les caractéristiques de la vie, par opposition à ce qui est inanimé, inerte : Organisme vivant. Où se manifestent les fonctions de la vie, par opposition à mort : Il respire, il est vivant. Qui survit, est encore vivace : Une coutume encore bien vivante. Qui est plein de vie, d'élan, de dynamisme : Un enfant vivant. Se dit d'un lieu très animé : Un quartier vivant. Qui exprime avec force la vie, en donne une vive impression : Un portrait vivant. Qui est fait d'êtres animés, et en particulier de personnes : Les soldats formaient un mur vivant. Indique que quelqu'un est l'incarnation, la personnification de quelque chose : C'est une encyclopédie vivante.vivant, vivante (expressions) adjectif Moi, lui vivant, pendant le temps qu'il me (lui) reste à vivre. Êtres vivants, êtres organisés (animaux, végétaux, unicellulaires) présentant ou ayant présenté les caractères de la vie et susceptibles d'être classés en espèces et en groupes. Fossile vivant, unique espèce actuelle d'un groupe animal ou végétal disparu. Langue vivante, langue actuellement parlée dans une communauté linguistique (par opposition à langue morte). ● vivant, vivante (synonymes) adjectif Qui a les caractéristiques de la vie, par opposition à ce...
Contraires :
Qui survit, est encore vivace
Synonymes :
- présent
Contraires :
- archaïque
Qui est plein de vie, d'élan, de dynamisme
Synonymes :
- vif
Contraires :
- mou
Se dit d'un lieu très animé
Synonymes :
- animé
- fréquenté
Contraires :
- sclérosé
Qui exprime avec force la vie, en donne une vive...
Contraires :
- figé

vivant, ante
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui est en vie (par oppos. à mort). Il est blessé, mais vivant.
d2./d Qui possède la vie (par oppos. à inanimé, à inorganique). La matière vivante. Les êtres vivants.
d3./d Qui manifeste de la vitalité. Une personne gaie et vivante.
d4./d Où il y a de l'activité, de l'animation. Un quartier très vivant.
d5./d (Souvent avant le nom.) Qui rappelle de façon frappante une personne vivante ou disparue. C'est le vivant portrait de son père.
d6./d Qui restitue l'impression de la vie. Une description chaleureuse et vivante.
d7./d Qui continue à vivre dans l'esprit des hommes. Son souvenir demeure vivant parmi nous.
|| Langue vivante, encore parlée (par oppos. à langue morte, qui n'est plus parlée).
rII./r n. m.
d1./d Personne qui est en vie. Les vivants et les morts.
d2./d Un bon vivant: un homme qui apprécie les plaisirs de la vie.
d3./d Loc. Du vivant de qqn, pendant qu'il était en vie.

⇒VIVANT, -ANTE, adj. et subst.
I. — Part. prés. de vivre1.
II. — Adjectif
A. — 1. [P. oppos. à mort, morte] Qui vit, qui est en vie; dont les fonctions de la vie se manifestent de manière perceptible. Une alouette chante en battant des ailes et remuant les pattes sans changer de place dans l'atmosphère. Je vois cette charmante petite chose vivante qui vibre sans se déplacer en face de moi, comme si elle becquetait la lumière (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 65). Une obsession pareille à celle des créatures qui portent en elles jusqu'à leur dernier jour la peur d'être enterrées vivantes (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1936, p. 97).
Cadavre, squelette, mort vivant. Personne qui a l'aspect d'un mort, qui évoque la mort. Qu'elle l'arrache à cette morte vivante, à cette mangeuse d'âmes, froide comme la goule des cimetières (A. DAUDET, Évangéliste, 1883, p. 159).
Vieilli. [Gén. dans des phrases nég.] Âme vivante. Être humain quel qu'il soit. Synon. âme qui vive (v. vivre1 I A 1 a). Demeurant avec sa vieille gouvernante, sans parents, sans amis, il ne recevait âme vivante (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 207).
Au fig. S'enterrer, s'ensevelir vivant. Renoncer à la vie publique, se retirer du monde. Peut-être était-il la cause de cette brusque résolution qu'elle venait de prendre de quitter Paris et d'aller s'ensevelir vivante dans un pli des falaises bretonnes (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 551).
LITURG. Pain vivant. L'Eucharistie. Vos pareils ôtent au peuple le pain vivant à cause des germes qu'il peut contenir et lui imposent un Dieu d'eau distillée, sans goût, sans saveur, sans microbes, abstrait et imbuvable (ARNOUX, Juif Errant, 1931, p. 248).
Empl. subst. Personne qui est en vie. Rayer qqn du nombre des vivants. « Les morts, m'affirmait sereinement une voyante, sont pareils aux vivants, sauf qu'ils sont morts (...) ». Si elle disait vrai, quel espoir! (COLETTE, Pays connu, 1949, p. 89).
DR. Le dernier vivant. Celui qui survit dans un couple. Synon. survivant. — Les meubles, Raymond! Mais qui te dit que nous les aurons, les meubles? (...)Mais, Raymond, ils avaient tout fait au dernier vivant. Et je suis sûre que Mme Delahaie a modifié les dispositions de son mari (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 38).
2. [P. oppos. à inanimé] Qui est doué de vie; qui possède les propriétés physico-chimiques caractérisant la vie et qui la différencient de l'inerte, du minéral. Cellule, germe, matière, molécule, organisme vivant(e); êtres vivants; espèces vivantes. C'est cet aspect si différent dans les manifestations des corps vivants comparées aux manifestations des corps bruts qui a porté les physiologistes (...) à admettre dans les premiers une force vitale (Cl. BERNARD, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 96).
Empl. subst. Ce qui présente les caractéristiques de la vie. On peut l'observer [la division cellulaire] sur le vivant (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 74).
B. — 1. [En parlant de qqn, d'un groupe] Qui est plein de vie, de dynamisme. Synon. dynamique. Enfant (bien) vivant; classe vivante. Pour une famille vraiment vivante où chacun pense, aime et agit, avoir un jardin est une douce chose (PROUST, Plais. et jours, 1896, p. 180). [Clotilde] se la rappelait très bien cette grande brune, bien faite, pas précisement jolie, mais gaie, vivante (THARAUD, Bien-aimées, 1932, p. 258).
♦ [P. méton.; en parlant d'un comportement, d'une caractéristique physique, etc.] Regard vivant. Elle avait pourtant d'assez beaux yeux bruns, chauds et vivants, qui se levaient souvent vers son compagnon (MAGNANE, Bête à concours, 1941, p. 29). Je regardais son bras nu, cet endroit que j'aime tant, qui s'appelle la saignée, je crois? Si doux, si merveilleusement lisse et vivant (MAURIAC, Passage Malin, 1948, I, 1, p. 34).
Au fig. Qui a la vigueur, l'expression de ce qui vit; qui en a les qualités. Synon. animé. Description, dialogue, discours, drame, roman, récit, représentation, spectacle vivant(e). Les portraits de Villars et de Vendôme sont fort vivants et des plus gais, sans trop de charge (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 154). On dit d'un livre qu'il est « vivant » quand il est aussi désordonné que la vie, vue de l'extérieur, semble l'être à un observateur accidentel (VALÉRY, Litt., 1930, p. 112).
Subst. masc. Bon vivant. Personne d'humeur joviale qui apprécie les plaisirs de la vie. La mort n'est pas loin. Capitaine, J'aime la vie, et vivre est la chose certaine, Mais rien ne sait mourir comme les bons vivants. Moi, je donne mon cœur, mais ma peau, je la vends (HUGO, Légende, t. 5, 1877, p. 977). Il faut bien rire un peu, dit-il au factionnaire et le factionnaire le regarde passer avec ce regard figé qu'ont parfois les bons vivants devant les mauvais (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 18).
2. Qui est constitué par un ou plusieurs êtres vivants, et en particulier par des personnes. Forteresse, mur vivant(e). Rien de plus (...) grandiose que l'irruption de ces quelques milliers d'hommes (...). La route, devenue torrent, roulait des flots vivants (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 27).
Tableau vivant.
—[Avec un subst. désignant qqc.] Qui est la réplique, l'incarnation de quelqu'un ou de quelque chose. Bibliothèque, encyclopédie, gazette vivante. Vous êtes le portrait (...), mais le portrait vivant de votre père (DUMAS père, P. Jones, 1838, II, 3, p. 146). Il va en faire une bille, quand il te trouvera là, planté comme un vivant reproche (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 72).
3. a) [En parlant d'un lieu] Qui est animé, actif; qui est fréquenté par beaucoup de gens. Quartier, rue, ville vivant(e). Les fêtes de la Toussaint, chacun sait quel est, pour Paris, cette cité vivante par excellence, à cette date le souvenir des défunts! Toute la préoccupation de ce qui d'habitude s'appelle les Passants, tend vers les trois nécropoles (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 784).
b) Au fig. [En parlant de qqc.] Qui est animé d'une sorte de vie; qui est présent, actif. Art, religion, société, tradition vivant(e). Il suffirait d'un petit essaim de philologues ou de lexicographes, réunis à quelques écrivains, pour tenir continuellement à jour la table des mots vivants à telle époque (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 293).
En partic. Qui est présent dans la mémoire, le souvenir de quelqu'un. Souvenir vivant. Une image s'agitait dans mon cœur, une image tenue en réserve pendant tant d'années (...); conservée vivante au fond de moi (...) pour mon supplice, pour mon châtiment, qui sait? d'avoir laissé mourir ma grand'mère (PROUST, Sodome, 1922, p. 1115). Ce vieil omnibus a disparu, mais son austérité, son inconfort sont restés vivants dans mon souvenir (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 146).
LING. Langue vivante. [P. oppos. à langue morte, langue artificielle] Langue spontanément et effectivement parlée dans une communauté linguistique. Quelle que fût l'épreuve, en quelque matière qu'il fallût composer, sciences ou lettres, langues vivantes ou classiques, Morlot, Laboriette et Chazal étaient toujours les derniers (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 361).
III. — Substantif
A. — Durée de la vie de quelqu'un; temps qui reste à vivre. (Dict. XXe s.).
Loc. à valeur adv. Du vivant de qqn; de son vivant; en son vivant (vx). Pendant la vie de quelqu'un. Poiresson et Périnet, fils l'un et l'autre de défunt Jean de Vouthon, frère d'Isabelle Romée, en son vivant couvreur de son état (A. FRANCE, J. d'Arc, t. 2, 1908, p. 452). Elle travaillait à diminuer ses imperfections (...) à s'instruire. Du vivant de mon père, tout cela se soumettait, se fondait dans un grand amour (GIDE, Si le grain, 1924, p. 463).
B. — Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui a les caractères spécifiques de la vie. Nous sommes à un de ces carrefours. Du mécanique plaqué sur du vivant, voilà une croix où il faut s'arrêter, image centrale d'où l'imagination rayonne dans des directions divergentes (BERGSON, Le Rire, 1950 [1900], p. 29). Il n'y a pas une organisation du vivant, mais une série d'organisations emboîtées les unes dans les autres comme des poupées russes (Fr. JACOB, La Logique du vivant, 1970, p. 24).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.:12 839. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 14 576, b) 18 607; XXe s.: a) 19 620, b) 20 395. Bbg. GOUG. Mots. t. 3. 1975, p. 17. — QUEM. DDL t. 17, 25.

1. vivant [vivɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1050; p. prés. de vivre.
Vie (I., 3.), temps de la vie (usité seulement dans certaines locutions) :
a (V. 1155). Vx. En son vivant (→ Couronne, cit. 5) : pendant sa vie, quand il, elle vivait.
b (1530). Mod. (même sens). De son vivant (→ Famille, cit. 31; héritier, cit. 21; nom, cit. 5). || De votre vivant (→ 1. Boire, cit. 16). || Du vivant des époux (→ Divorce, cit. 2; et aussi médecin, cit. 7; polygamie, cit. 2).
0 Dès le vivant de Clotaire, l'Ostrasie a repris les provinces qui lui avaient été enlevées (…)
Michelet, Hist. de France, II, I.
HOM. 2. Vivant.
————————
2. vivant, ante [vivɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. 1150; de vivre.
1 Qui vit, est en vie (opposé à mort). || Un homme vivant, une femme vivante; être, rester vivant. → Feuille, cit. 1; furet, cit. 1; grimper, cit. 6; inanition, cit. 3; malheureux, cit. 14; militaire, cit. 5; ravageur, cit. 1. || « S'il les déteste morts, les adore (cit. 9) vivants. » || Encore vivant (→ 1. Dire, cit. 23). || « Elle est à demi vivante et moi mort à demi » (→ Mêler, cit. 36). || « Il n'est âme (cit. 81) vivante qui ne pèche en ceci ». || Vestales infidèles (cit. 13) enterrées vivantes.Revenir vivant de la guerre. || S'ensevelir, s'enterrer vivant. Vif. || Expériences sur des animaux vivants. Vivisection.
0.1 — Vous, monsieur ! s'écria Fix, qui s'était approché, aller seul à la poursuite des Indiens !
— Voulez-vous donc que je laisse périr ce malheureux, à qui tout ce qui est vivant ici doit la vie ? J'irai.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours, p. 270.
0.2 Fifres au clair, tambour battant,
Le roi marchait tout de travers.
Tambour battant, fifres au clair,
Il n'avait pas gagné la guerre,
Mais il en revenait vivant.
Maurice Carême, la Grange bleue, « Le retour du roi ».
0.3 — Je dis que c'est vivant. Je bouffe pas des bêtes vivantes (des huîtres), moi.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 134.
Par exagér. || Cadavre vivant : personne cadavérique, qui a l'aspect d'un mort. || Ce cadavre, ce squelette vivant (→ Hetman, cit.; reclus, cit. 4).
N. || Un vivant, une vivante, les vivants.(Plus cour. au masc. plur.). || Les vivants et les morts (3. Mort, cit. 5, 9 et 14; et → Abrupt, cit. 2; échauffer, cit. 1; hommage, cit. 28). || Enlisement (cit. 1) d'un vivant. || Rayer qqn du nombre (cit. 19) des vivants.
1 Dieu donne aux morts les biens réels, les vrais royaumes.
Vivants ! vous êtes des fantômes.
C'est nous qui sommes les vivants !
Hugo, les Contemplations, III, V.
2 Par une donation au dernier vivant, ils s'étaient tout légué (…)
Zola, la Bête humaine, IX.
2.1 Elle (Mme Simone) n'est pas une survivante, mais une vivante, comme le fut Colette.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 342.
N. m. Dr. || Le dernier vivant : celui des deux conjoints qui survit à l'autre, dans un couple. Survivant.
2.2 Une chose est sûre, c'est que, d'après le testament de ton oncle Prosper…
— Mais, Raymond, ils avaient tout fait au dernier vivant. Et je suis sûre que Mme Delahaie a modifié les dispositions de son mari.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, t. I, I, p. 34-35.
N. m. pl. || Les vivants : les bienheureux qui jouissent de la vie éternelle (→ Arriver, cit. 8).Le pain vivant : l'Eucharistie.
2 (Fin XVIIe). Plein de vie, de vitalité. Fort, vif (II., 1.). || Un enfant vivant, bien vivant (→ Magnifique, cit. 4; membré, cit. 1). || Elle n'est pas très vivante. || Œil, regard vivant. Expressif (→ Laid, cit. 9).
2.3 Des pieds à la tête elle était vivante; regard, sourires, gestes, tout bougeait en elle sans qu'elle parût jamais agitée.
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 40.
Fig. (Des œuvres). Qui a l'expression, les qualités de ce qui vit (→ Vie, cit. 6). || Ce portrait de l'Arioste est vivant (→ Galerie, cit. 6; fond, cit. 38). Parlant. || Les personnages de Molière sont vivants (→ Humain, cit. 20). || Récits, drames, dialogues vivants. Coloré (→ Graver, cit. 14; irréel, cit. 1). || Représentation (cit. 1) vivante.
3 (…) comme ces figures sont disposées, vraies, agissantes, naturelles, vivantes; comme elles intéressent; la force dont elles sont peintes (…)
Diderot, Regrets sur ma vieille robe de chambre, Pl, p. 978.
4 C'est à tort que l'on dit d'un spectacle ou d'un livre qu'il est vivant quand il est assez désordonné, qu'il présente de l'imprévu, de la spontanéité, des éclats, des effets qui émeuvent (…) Ce ne sont là que des caractères superficiels, des fluctuations de la sensibilité (…)
Valéry, Variété III, p. 211.
Art vivant : art actuel, contemporain, dans la mesure où il présente de la vitalité.
Relig. || Le Dieu vivant. → Asseoir, cit. 37.
3 (Fin XVIIe). Biol. Doué de vie (opposé à brut, inanimé, inorganique); qui possède les propriétés physiques et chimiques qui permettent la vie et qui la constituent en tant que distincte de l'inerte, du minéral. Animé (cit. 37), organisé. || Matière vivante (→ Capricieux, cit. 5; différenciation, cit. 1; instinct, cit. 15). || La nature vivante (→ Gigantesque, cit. 1). || Molécule (cit. 1) vivante. || Cellule vivante. || Corps, organisme, protoplasme, germe (cit. 6) vivant (→ Assimilation, cit. 3; excrétion, cit. 2; fonction, cit. 8; harmonie, cit. 31; individu, cit. 6). || Les espèces (cit. 27) vivantes. || L'être vivant, les êtres vivants (→ Déterminer, cit. 25; essentiel, cit. 19; génération, cit. 9; hérédité, cit. 10; individualité, cit. 1; milieu, cit. 27; physiologie, cit. 1; plante, cit. 1).
N. (XIIIe). Rare au fém. || Les vivants (→ Aptitude, cit. 9; génération, cit. 3; obstacle, cit. 5). || Les fonctions (cit. 10) du vivant. || Un vivant (→ Gamète, cit. 1; héréditaire, cit. 5; récepteur, cit. 3).
5 Je considère le vivant : ce que je vois et qui occupe d'abord ma vue, c'est cette masse d'un seul tenant, qui se meut, se ploie, court, bondit, vole ou nage; qui hurle, parle, chante, et qui multiplie ses actes et ses apparences, ses ravages, ses travaux et soi-même dans un milieu qui l'admet et dont on ne peut le distraire.
Valéry, Variété V, p. 65.
N. m. || Le vivant : la vie. || L'ordre du vivant. || La Logique du vivant, œuvre de F. Jacob.
4 Qui vit d'une certaine façon.Vx. || Bien vivant, mal vivant : qui se conduit bien, mal (→ Chaudière, cit. 1).Vx. || Malvivant : homme malhonnête, immoral (→ Folliculaire, cit. 1).Vx. || Un vivant, et, mod., bon vivant. Bon vivant.Moins cour. || Un joyeux vivant. → Viveur, cit. 2.
5 (Mil. XIXe). Par ext. Constitué par un ou plusieurs êtres vivants. || Forteresse vivante (→ Brèche, cit. 2; et aussi enjamber, cit. 2; graviter, cit. 6). || Flots (cit. 13) vivants. || Machines vivantes (→ Horloge, cit. 3). || Statue vivante (→ Maillot, cit. 3; somnambulisme, cit.). — ☑ Loc. Tableaux (cit. 6) vivants.C'est le vivant portrait, la vivante réplique de son frère. Ressemblant, (fam.) craché (tout) (→ Épannelage, cit.). || Vivante image (cit. 30; et → Expression, cit. 47). || Vous êtes la preuve (cit. 7) vivante, un vivant témoignage de… (→ Fourmi, cit. 4). || « Les exemples (cit. 2) vivants sont d'un autre pouvoir ».Fam. || Cet homme est une bibliothèque, une encyclopédie vivante, un répertoire (cit. 2) vivant.
6 En approchant des fermes, ils apercevaient une ou deux personnes les attendant pour se joindre à eux; et la procession s'allongeait sans cesse, serpentait, suivant les contours invisibles du chemin, avait l'air d'un chapelet vivant, aux grains noirs, ondulant par la campagne blanche.
Maupassant, le Père Amable, Pl., t. II, p. 741.
7 (…) à la fin sans doute se lassèrent-ils, en eurent-ils assez de le trouver là comme un vivant reproche, une vivante supplication, impossible à ignorer, à chasser, revenant jour après jour, car ils lui donnèrent l'autorisation de les voir.
Claude Simon, le Vent, p. 231.
6 (D'un lieu). Que les humains animent de leur vie, de leur activité. Animé. || Ville moins agitée mais aussi vivante que Naples (→ Mouvement, cit. 25). || Un quartier très vivant, aux rues commerçantes. || Rues vivantes.
7 Fig. (Choses). Animé d'une sorte de vie (II.); actif, actuel. || Langues vivantes, effectivement et spontanément parlées et transmises (opposé à langues mortes, langues artificielles). (→ Désuétude, cit. 4; populaire, cit. 4).La particule entre (2. Entre, cit. 5) est toujours vivante et féconde. || Une littérature vivante (→ Idiome, cit. 3). || Société, religion vivante (→ Église, cit. 11; profane, cit. 2).Croyances qui restent vivantes (→ Ancien, cit. 6). || Souvenir toujours vivant. Durable (→ Marteler, cit. 7), 1. vivace. || « Tout ce qui est mort (2. Mort, cit. 21) comme fait, est vivant comme enseignement ». Agissant.(Dans une vision poétique des choses). || « La nature est un temple où de vivants piliers (…) ». → Forêt, cit. 7. || Tout est vivant, tout nous parle (cit. 74) de nous.
CONTR. (Du 1.) 2. Feu, mort. — (Du 2.) Effacé, endormi, fade, figé. — (Du 3.) Inanimé, inorganique. — (Du 6.) Désert, mort, triste.
HOM. 1. Vivant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vivant — vivant, ante (vi van, van t ) adj. 1°   Qui vit. •   Je l adorais vivant, et je le pleure mort, CORN. Hor. IV, 5. •   Alors le roi [Salomon] prononça cette sentence : Donnez à celle ci l enfant vivant, et qu on ne le tue point ; car c est elle… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Vivant — is a small Belgian social liberal party founded by millionaire Roland Duchâtelet. In the regional elections in June 2004, the party formed a strategic alliance with the Flemish Liberals and Democrats or VLD. Both parties are founded on the… …   Wikipedia

  • vivant — Vivant, [viv]ante. adj. Qui vit. Il est vivant. elle est vivante. les creatures vivantes. il a dix enfants tous vivants. Au dernier vivant les biens, au plus vivant les biens. On dit, Il n y a homme vivant qui puisse dire. je n y ay trouvé ame… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vivant — VIVÁNT, Ă, vivanţi, te, adj. (Rar) Viu, animat. – Din fr. vivant. Trimis de ana zecheru, 14.04.2004. Sursa: DEX 98  vivánt adj. m., pl. vivánţi; f. sg. vivántă, pl. vivánte …   Dicționar Român

  • Vivant — ist eine belgische liberale Partei. Sie setzt sich für soziale Sicherheit durch ein bedingungloses Grundeinkommen, Senkung der Lohnnebenkosten und mehr direkte Demokratie durch Volksabstimmungen ein. Vivant wurde 1997 vom belgischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Vivant 83 — Album par Michel Sardou Sortie 1983 Durée 1h50 Label Tréma Albums de Michel Sardou …   Wikipédia en Français

  • Vivant — Surtout porté dans la Saône et Loire (également 49, 44), c est un ancien nom de baptême (latin Viventus = vivant), que l on retrouve dans le nom d un hameau bourguignon à l origine d un vin de très grand cru (la Romanée Saint Vivant). On le… …   Noms de famille

  • Vivant — Vi vant , n. [F., p. pr., living.] In mort, bridge, and similar games, the partner of dummy. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • VIVANT — ANTE. adj. Qui vit. Il est encore vivant. Elle est vivante. Les créatures vivantes. Il a dix enfants tous vivants. Au dernier vivant, au plus vivant les biens. Les êtres vivants.   Le Dieu vivant, se dit, par excellence, Pour marquer qu il n y a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • vivant — adj. vivan (Billième, Chambéry.025, Cordon.083, Saxel.002) / ê (Albanais.001, Montagny Bozel.026) / in (Annecy, Bellevaux, Villards Thônes), TA, E || vi (002, SAX.107b 17) / vifo (001), vifa, e <vif>. A1) an., bon vivant, (joyeux // gai)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”